Pages précédentes Maître PIERRE ou LE SAVANT DE VILLAGE.  par Saint-Germain Entretiens sur la Géographie de la France Pages suivantes
- 174 - Retour page Table des matières  - 175 -
   
   de 1600 habitans; qui commerce en chanvre, chandelles et poterie, et l'on arrive à Neuf-Brisach, sur la rive gauche du Rhin, ville toute moderne, que fonda Louis XIV, et que fortifia Vauban, pour couvrir l'Alsace. C'est une enceinte à huit pans réguliers. Les rues sont belles et bordées de maisons d'une hauteur égale. Le canal du Rhin passe au milieu des fortifications et forme une sorte de port. La population ne dépasse pas 2000 habitans.
« Huningue fut fortifiée de même par Vauban, en 1680. Les traités de 1815 l'ont condamnée à être démantelée, et cette injure n'est pas la moindre de celles que nous aurons à venger un jour. La population ne dépasse pas 1000 habitans.
« Si nous étions venus de Strasbourg à Bâle par Colmar, nous aurions fait, il est vrai, 35 1/2 herses, mais nous aurions visité d'abord Schelestadt, ville de 9000 habitans, où commence la navigation de l'Ill, et où fut découverte la manière de vernisser les vases de terre. Elle commerce en tabac, fer, cuivre, armes et toiles.
« Colmar est bâtie sans régularité, mais sa situation dans une vaste plaine; la rend une des plus agréables et des plus saines de la contrée, et les petites rivières de Fecht et de Lauch, qui arrosent les rues en petits canaux, contribuent beaucoup à son embellissement. La position du département, coupé par un grand nombre de rivières, canaux, grandes routes,
    

 

   

la rend un entrepôt naturel pour les marchandises qui passent des états du Nord, de la Hollande et d'une partie de l'Allemagne, en Suisse, en Italie, et réciproquement. Elle commerce surtout en toiles fabriquées dans ses environs, en vins renommés, fer, bois de construction, drogueries et draperie. Elle a donné naissance au plus ancien graveur sur métal que l'on connaisse, Martin Schoen. Sa population est de 15,000 habitans. La vallée de Munster, à quatre lieues sud-ouest, vaut que nous irons dérangions de notre route pour visiter ses riches fabriques de toiles et mousselines peintes, ainsi que ses papeteries. Elle donne du travail à plusieurs villages, qui sans cela vivraient mal sur un terroir ingrat. Peu de contrées sont aussi riches en sources minérales.
De Colmar nous nous dirigerons sur Ensisheim, petite ville de 2000 habitans, dont les environs sont très-fertiles, et qui commerce en vins et en cuirs. Son ancien collège des jésuites est assez beau.
« C'est à Mulhausen ou Mulhouse, en prononçant à la française et non à l'allemande, qu'il faut venir admirer les merveilles de l'industrie dans la fabrication des toiles peintes, cotonnades et soieries, avec des dessins à l'imitation de ceux de l'Inde, et une solidité et un brillant de couleurs qui l'emportent sur tout ce que l'étranger peut offrir en ce genre. Ses maroquins sont aussi fort estimés et s'exportent pour Lyon, Paris et le midi de la France. Les

 
Pages précédentes   Retour page Table des matières   Pages suivantes