Pages précédentes CAHIERS DU CENTENAIRE DE L'ALGÉRIE LIVRET 4 LES GRANDS SOLDATS DE L'ALGÉRIE Pages suivantes
- 22 - Table des matières - 23 -
   
           

 

 

CHAPITRE III

LES FILS DE LOUIS-PHILIPPE

Le duc d'Orléans, le duc de Nemours, le prince de Joinville, le duc d'Aumale

Louis-Philippe, qui réalisa presque entièrement sous son règne, de 1830 à 1848, la conquête militaire de l'Algérie, envoya ses fils à maintes reprises participer aux expéditions; il tenait à ce qu'ils fissent l'apprentissage du métier des armes; il voulait aussi montrer à l'armée et au pays qu'ils savaient partager les dangers et les peines des enfants du peuple.

Le duc d'Orléans

L'aîné d'entre eux, le duc d'Orléans, héritier de la couronne, reçut en 1835 un commandement sous les ordres du maréchal Clauzel, dans le corps expéditionnaire chargé de s'emparer de Mascara. Ce prince, populaire à cause de sa simplicité et de sa bonté, eut comme premier soin de visiter les hôpitaux. Pendant l'expédition, il voulut, pour l'exemple, vivre comme le soldat, manger le même pain, boire la même eau; mais il tomba malade et dut, dès son retour à Mostaganem, être rapatrié en France.
Il revint en Algérie en 1839, sous le gouvernement du maréchal Valée, pour commander une division dans l'expédition des Portes de Fer. La colonne passa sans encombre par le fameux défilé qui tient la grande route de communication de Constantine à Alger. Elle n'eut de difficultés qu'au retour vers Alger; le prince, toujours à l'avant-garde, put à ce moment montrer sa

 
Pages précédentes   Table des matières   Pages suivantes